skip to Main Content
03 80 52 88 77 contact@kartmania.com
Kartmania – Chenôve : Kimi Et Tim, Une Enfance à Grande Vitesse

Kartmania – Chenôve : Kimi et Tim, une enfance à grande vitesse

Kimi, 10 ans, et Tim, 13 ans, originaires de Saulon-la-Rue, sont deux étoiles montantes du karting. Avec leurs parents, Cyril, propriétaire du circuit Kartmania, à Chenôve, et Julie Mérieux, ils arpentent les circuits de l’Hexagone en quête de performances.

Des pointes à 120 km/h, des virages serrés et des dépassements à haute vitesse… À bord de leur kart, Tim et Kimi n’ont pas froid aux yeux. « Ce qui me fait vibrer, c’est la course », lance Kimi, le plus jeune pilote. « Dès l’âge de trois ans, je leur ai transmis le virus », confie Cyril Mérieux, ancien champion de Bourgogne de la discipline. À la sortie des cours, Tim, élève en 4e , et son frère Kimi, en 6e , au collège La Champagne, à Brochon, s’entraînent sur le circuit Kartmania de leur père, à Chenôve.

Une discipline chronophage

Depuis cette année, le professionnel gère également le circuit de Pouilly-en-Auxois. Une belle opportunité pour les deux pilotes. « On y va trois fois par semaine. Le tracé du circuit est très technique. On a vraiment de la chance de pouvoir s’entraîner là-bas », souligne Tim.

Les compétitions de Kart, selon les parents, leur prennent du temps. « Les courses ont lieu en période scolaire. De Lille à Marseille, on traverse toute la France en famille. Avec les parents d’élèves et les professeurs de l’établissement, on s’est organisés », assure le père. L’année passée, Kimi a manqué trente jours de classes. « Chaque année, un dialogue s’instaure avec le personnel enseignant », indique Julie Mérieux. Une des conditions pour assouvir leur passion : avoir de bons résultats à l’école. « Jusqu’ici, ils ont respecté le pacte », plaisante leur mère.

Au mois d’août, Kimi a d’ailleurs décroché une 2e  place aux championnats de France minimes. « Ce titre me ­permet de disputer les championnats du monde de kart au Mans (Sarthe), en octobre. J’aimerais arriver dans le top 10 », espère le benjamin, qui suit les traces de son frère, champion de France en 2015.

Mais cette année, Tim a eu moins de chance. « Ma saison n’a pas été très bonne », regrette-t-il. Blessé au cours d’une course, il a dû arrêter le kart durant quatre mois. « Il pleuvait à seau. En plein milieu du circuit, une voiture a fait une tête-à-queue et on s’est tous rentrés dedans. Mon kart était complètement détruit et je me suis fracturé le pouce », se remémore-t-il péniblement. Après une longue période de convalescence, le jeune pilote est aujourd’hui de retour, plus déterminé que jamais.

Info Les deux jeunes compétiteurs comptabilisent, aux prix d’efforts importants, une cinquantaine de podiums.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX KARTINGS A POUILLY EN AUXOIS !
+
Back To Top